FAITS & DONNÉES

WINX Tower de Francfort : élévation hydraulique pour MEVA MGS et MGC

Projet : Tour résidentielle et tertiaire de 110 m de haut, WINX Tower, Francfort-sur-le-Main, Allemagne

Maître d'ouvrage : Deutsche Immobilien Chancen AG & Co. KGaA, Francfort

Architectes : KSP Jürgen Engel Architekten

Entreprise de construction : BAM Deutschland AG, Stuttgart

Systèmes MEVA : Pare-chute guidé MGS, Coffrage grimpant guidé MGC, avec coffrage de voiles Mammut

Suivi du chantier : MEVA Schalungs-Systeme, Haiterbach, Allemagne

 
 
1
2
3
4
5
6
7
 

Projet

Chaque semaine un étage de plus

Les travaux du nouveau quartier de Francfort, le « Maintor Quartier » situé entre la vieille ville, la place Willy Brandt et le quartier des banques, vont bientôt toucher à leur fin. La WINX Tower, dont les travaux de gros oeuvre s’achèveront au printemps 2017, est le totem du nouveau quartier. L’édifice se compose d’un bâtiment d’entrée (7 étages, 26 m de haut) et d’une tour de 110 m de haut (30 étages, dont deux réservés aux locaux techniques). Il hébergera des commerces, des restaurants, des bureaux et des appartements sur 42 000 m².

Durable, novateur, flexible, généreux, confortable : voilà les qualificatifs et les prescriptions constructives du projet. Le parking souterrain disposera donc de box à vélos et d’emplacements avec borne de recharge pour les voitures électriques. Les espaces de location autorisent différents types d’implantation et d’utilisation des locaux. Visiteurs, locataires et résidents sont accueillis dans un hall de 950 m² et peuvent se détendre au Sky Lounge, un bar offrant une vue imprenable sur la métropole du Main.

Priorité à la sécurité
Sécurité maximale tout au long du chantier, pas d’arrêt de chantier à cause de la météo ou du vent, voilà les prescriptions de l’entreprise « BAM Deutschland » à l’endroit du fournisseur du coffrage. Les systèmes grimpants MGS et MGC de MEVA répondent parfaitement à ces prescriptions. Le pare-chute guidé MGS est mis en oeuvre sur les façades de la tour. Le coffrage grimpant guidé MGC, constitué ici du coffrage de voiles Mammut et de plateaux de trémie, est utilisé pour la réalisation des noyaux. En ceinturant entièrement l’ouvrage, les systèmes grimpants MGS et MGC préviennent efficacement les risques de chute de hauteur tout en protégeant contre les aléas météo. Grâce aux rails de guidage, ils restent ancrés dans le bâtiment tout au long du chantier − même pendant le levage. Cela permet de lever le coffrage même lorsque le vent souffle fort (vents jusqu’à 72 km/h).

Pare-chute guidé MGS sur les façades
Le tracé de la tour est légèrement asymétrique, aucun angle du bâtiment n’est d’équerre, et les façades latérales comportent une loggia. L’absence d’angles droits confère une belle dynamique à la tour. Le pare-chute MGS ceinture l’ensemble de l’ouvrage, les quatre façades et les quatre angles du bâtiment. 31 unités MGS (certaines jusqu’à 6,81 m de long) sont ici mises en oeuvre, plus une plate-forme destinée au stockage/déstockage du matériel à la grue sur chaque façade latérale. Une plate-forme spéciale est également utilisée sur les façades latérales au niveau des loggias pour sécuriser les balcons préfabriqués. Le ceinturage abrite les trois derniers étages de la tour et sécurise le personnel du chantier pendant le coffrage des dalles. Dès que les travaux se déroulant sur l’étage supérieur sont finis, une protection collective est mise en place pour sécuriser le niveau inférieur, le parechute est ensuite levé vers l’étage suivant. Les rives de dalle sont ainsi toutes fermées, sécurisées contre les chutes de hauteur.

Ancrées de bas en haut au bâtiment, même pendant le levage
Les unités MGS sont composées de rails de guidage verticaux et de madriers horizontaux, qui servent à fixer les tôles trapézoïdales. Les rails de guidage – en rouge sur la photo ci-contre – sont maintenus par les sabots de guidage, ce qui leur permet de glisser vers le haut lors du levage. Les sabots de guidage sont ancrés, toujours par deux, dans la rive de la dalle et ajustés au mm près ; ce réglage peut être rectifié lors du levage si besoin. Les rails de guidage sont ainsi toujours maintenus par deux sabots, du bas et jusqu’en haut de l’ouvrage. Cette méthode d’ancrage et de levage est également utilisée pour la mise en oeuvre du coffrage grimpant guidé MGC et des plateaux de trémie ; les sabots sont par contre ancrés dans le mur.

Gains de temps via levage hydraulique
Les unités MGS et MGC et une partie des plateaux de trémie sont levées à l’aide d’un système hydraulique. Cela fait gagner du temps de grue et réduit les temps d’attente. Un vérin hydraulique est à cet effet fixé sur chaque rail de guidage. Dès que le levage est terminé, les vérins et le groupe hydrauliques sont déplacés vers l’unité suivante à l’aide d’un chariot de manutention.

Coffrage grimpant guidé MGC pour les noyaux de la tour
Le noyau de la tour est divisé en deux et abritera ascenseurs et escaliers. Les voiles extérieurs y sont réalisés avec 8 unités MGC (certaines jusqu’à 8,47 m de long), les voiles des cages avec 16 plateaux de trémies. Les voiles de 3,75 m de haut sont bétonnés avec le coffrage de voiles Mammut (panneaux de 2,50 m de haut rehaussés avec un panneau de 1,25 m). Les unités MGC sont également entièrement fermées et sont équipées de plates-formes de bétonnage en haut des banches. La banche est raccordée à la plate-forme à l’aide d’un support et d’un chariot. Pour le ferraillage et le levage, il suffit de reculer le coffrage. Cela facilite le travail et fait gagner du temps. Les unités MGC sont également ancrées en permanence dans le bâtiment via rails et sabots de guidage.

Plateaux de trémie : levage hydraulique et à la grue
Au sein de la trémie, le coffrage de voiles repose sur des plateaux de trémie, dont les rails de guidage sont également maintenus avec des sabots de guidage. Les plateaux de trémies sont dotés de plates-formes intermédiaires et grimpent, à l’extérieur de la zone de grutage, à l’aide de vérins hydrauliques. Pour sécuriser la circulation entre les différents niveaux, les plates-formes sont aussi équipées de trappes et d’escaliers à crinoline.

Une logistique et un phasage bien coordonnés
Situé dans un quartier à forte circulation, le chantier n’a qu’une voie d’accès et ne dispose d’aucune possibilité de stockage en dehors de son périmètre. Les très nombreux coffrages et les matériaux de construction doivent y être stockés, et une zone doit être réservée la préparation des unités MGS et MGC et des plateaux de trémies. Le terrain disponible sur le chantier a donc été découpé pour qu’il puisse accueillir le matériel et que la fluidité des travaux soit assurée. Le calendrier du chantier, notamment pour la préparation du matériel, les livraisons et les retours du matériel, doit ici être respecté au jour près.

Quatre semaines de gagnées sur le calendrier
« Les travaux de coffrage avancent comme sur des roulettes. En travaillant avec plusieurs systèmes différents, qui de plus peuvent grimper séparément, nous gagnons en temps et en flexibilité. Et c’est exactement ce qu’il faut pour mener à bien ce type de chantier. Nous avons même 4 semaines d’avance sur le calendrier », explique Dieter Böhm, le chef de chantier de BAM Deutschland.

 
Peau coffrante alkus
MEVA CADRE RIGIDE
... bien plus qu'un coffrage
  •  Langue

    Veuillez sélectionner un continent et un pays. Sélectionner une langue si nécessaire.

  •  Contact
  •  Recherche

  •  Newsletter

    Abonner notre newsletter mensuelle.