FAITS & DONNÉES

Bâtiment d’entrée de l’église Saint-Georges, Hebertshausen/Dachau (Bavière)

Architectes : Heim Kuntscher, Munich

Maître d’ouvrage : Conseil de fabrique Röhrmoos-Hebertshausen, entité porteuse: Archidiocèse de Munich

Entreprise de construction : Zechbau GmbH, Munich

Systèmes MEVA : Coffrage de voiles AluStar, Coffrage spécial

Suivi du chantier : MEVA Schalungs-Systeme, Haiterbach et Munich

 
 
1
2
3
4
5
 

Projet

Le juste équilibre entre la créativité et le techniquement réalisable

Avec des géométries toujours plus complexes et des exigences toujours plus élevées, le bureau d’études «Coffrage spécial» de MEVA se retrouve sans cesse face à des défis passionnants – comme lors des travaux de restauration de l’église du village de Hebertshausen, en Haute-Bavière.

«Le travail est toujours aussi passionnant », explique Alexander Schmid en regardant ses écrans. Un coffrage très spécial y est en cours de modélisation, en 3D et en couleur. Pour les travaux de restauration de l’église Saint-Georges, située en Bavière non loin de Dachau dans le pittoresque village de Hebertshausen, un nouveau bâtiment d’entrée doit être construit – directement contre le mur de l’église et sur un terrain en pente.

Le nom parle de lui-même: le bureau d’études «Coffrage spécial» de Haiterbach, dirigé par Jochen Moosmann, est pour ainsi dire la task force technique dédiée aux projets hors du commun. Andreas Scherzl, responsable régional MEVA, se plaît à l’appeler la «Brigade de Haiterbach» (Soko Haiterbach) en raison de la complexité des projets qu’on lui soumet. Et à juste titre, car en fin de compte c’est ici que les visions des architectes et des maîtres d’ouvrage prennent vie; visions qui, il y a quelques années encore, seraient restées à l’état d’ébauche. Alexander Schmid: «Sans la modélisation 3D d’aujourd’hui, des projets aussi complexes que la nouvelle entrée de l’église de Hebertshausen étaient impossibles à réaliser par le passé, et encore moins avec le niveau de qualité attendue ici.» Et soit dit en passant, les réflexions pratiques étaient également loin d’être inutiles: comment découper au mieux le modèle volumique du coffrage? Car au final, c’est le modèle virtuel qui va servir à fabriquer le coffrage spécial à partir de matériaux tels le bois, l’acier, l’aluminium ou de matières élastomères.

Un ensemble hautement complexe

Le bâtiment d’entrée de l’Église Saint-Georges, dont les origines remontent au XIIe siècle, fait partie du plan de rénovation et d’aménagement. Avec une situation en altitude et une vue imprenable sur les Alpes, les intervenants du chantier ont tous été confrontés à des difficultés, d’ailleurs loin d’être négligeables. L’architecte Markus O. Kuntscher: «Le site est classé et sur le cimetière il nous faut respecter le repos des morts – c’est pour cela que les travaux de fondation ont dû être réalisés en limitant au maximum creusements et excavations. Nous y sommes parvenus en réalisant des micropieux. Construire ensuite un bâtiment à l’architecture complexe sur ces micropieux, le tout sur un terrain extrêmement pentu, comme c’était le cas à Hebertshausen, c’est très ambitieux,» ajoute l’architecte avant de poursuivre: «Pour mener à bien un projet de ce type, l’arpentage et les plans doivent être réalisés avec un très haut degré de précision.» Comme lors de l’étude du coffrage spécial, la structure d’étaiement devait être dimensionnée pour reprendre les charges verticales et horizontales. Sur un terrain aussi escarpé et étroit, un véritable défi. Les ingénieurs structure béton armé ont eux aussi utilisé la conception assistée par ordinateur. L’armature du béton, sections et connexions, a été définie à l’aide d’un relevé topographique 3D, des plans de l’ouvrage et d’un modèle de calcul. Andreas Scherzl confirme: «Ce n’est pas tous les jours qu’on a affaire à un ouvrage en béton aussi complexe. Pour le projet de Hebertshausen, la bonne concertation entre les bureaux d’études et l’entreprise de construction Zechbau était un élément décisif pour la réussite du projet.»

Des études chronophages

«Mais le travail ne s’arrête pas à la modélisation de la structure du coffrage spécial», explique Alexander Schmid au sujet des études détaillée du projet. «Ce qui est décisif pour une forme aussi complexe, c’est la stabilité du coffrage,» explique Sascha Singer, ingénieur structure chez MEVA à Haiterbach avant d’ajouter: «Sur ce projet, rien, absolument rien n’a été défini avec des bases de calcul. Il y avait trop d’éléments à prendre en compte.» Le professionnel de Haiterbach a décidé de découper le coffrage en huit tronçons, puis de calculer les charges horizontales et verticales maximales pour chaque tronçon. «Je devais ici d’abord trouver une méthodologie. C’est inhabituel, mais c’est d’autant plus intéressant », explique Singer. Il ne s’agissait pas seulement de l’étude statique du coffrage spécial, mais aussi du comportement global de la structure, dont les critères de résistance ont été définis en étroite collaboration avec les spécialistes béton armé chargés de l’armature du béton.

Une créativité sans limite?

Pour mener à bien des projets de construction aussi complexes, le travail d’équipe doit être planifié avec précision. «Chaque spécialité doit être absolument fiable et utiliser ses compétences et son savoirfaire à cent pour cent,» souligne Jochen Moosmann concernant la collaboration entre l’architecte, l’entreprise de construction, les ingénieurs spécialisés et MEVA. Comme pour tous les projets, le génie créatif est aussi à la base des travaux de rénovation de l’église de Hebertshausen. À la question, est-ce que les bureaux d’études se laissent influencer par le «techniquement réalisable» pendant la phase d’avant-projet, l’architecte Markus O. Kuntscher répond sans détour: «La créativité ne connaît à vrai dire pas de limites techniques – si nous pensions d’emblée à ce qui est techniquement réalisable, il n’y aurait que très peu d’innovations dans le secteur de la construction.»

Chaque projet comme un défi

«Chaque projet est une nouvelle aventure, c’est vraiment captivant», explique Alexander Schmid en peaufinant les plans d’un coffrage sur son PC, afin de rendre possible ce qui paraissait impossible de prime abord. La créativité et le savoir-faire jouent également un rôle important au cours de l’étude du projet. Des questions plus terre à terre surviennent généralement à ce moment-là: comment transporter le coffrage spécial sur le chantier par la route, sans recourir aux transports exceptionnels hors gabarit? «Notre travail ne s’arrête pas à la table à dessin», s’amuse Schmid avant d’ajouter: nous devons également anticiper toutes les possibilités pour que tout se passe bien ensuite sur le chantier.»

Seul le résultat compte

Pour Anna Kretzmann, la cheffe de chantier de la société Zechbau, l’église de Hebertshausen est un projet à part: «Déterminer avec précision l’altitude à laquelle installer la structure d’étaiement pour le coffrage spécial était l’une des tâches les plus difficiles de ce projet. Nous sommes très satisfaits de l’étude que MEVA a réalisée pour le coffrage spécial!» Confiante dans l’avenir et dans les possibilités à venir, la spécialiste de la construction nous incite à la réflexion: «La réalisation de plans d’exécution, permettant de vérifier la faisabilité, autrement dit la mise en pratique sur le chantier, est primordiale. Dans le domaine de la construction, certaines limites ne sont révélées qu’au moment de la conception de l’étude du projet.» Voilà pourquoi la «Brigade de Haiterbach» propose toute une gamme de prestations de bureaux d’études afin de répondre, aujourd’hui comme demain, aux besoins et aux attentes des clients. Au bout du compte, les experts sont unanimes: plus le projet de construction est complexe et exigeant, plus la concertation et le travail d’équipe sont importants – pour trouver le juste équilibre entre la créativité et le techniquement réalisable.

 
  • Compétences & Références MEVA

    Compétences & Références MEVA

    Chantiers de référence : construction de logements et de bâtiments industriels, construction de grande hauteur, réalisations architecturales et ouvrages d'art

  • Un tunnel à la géométrie complexe

    Un tunnel à la géométrie complexe

    La STB 450 de MEVA offre de la flexibilité pour venir à bout d’un tracé étroit et pentu : Non loin de la commune de Gretzenbach, la voie ferroviaire se scinde en deux pour devenir une 2 x 2 voies. Au sud, les deux voies suivent une légère pente et mènent, en passant sous la route cantonale, au nouveau tunnel de l’Eppenberg.

  • Tour panoramique en forme de fleur au lac de Velence

    Tour panoramique en forme de fleur au lac de Velence

    Sur les bords du lac de Velence, au sud-ouest de Budapest, une tour panoramique de 20 m de haut en forme de fleur vient de voir le jour – une mission pour les coffrages de voiles StarTec et Radius

  • Coopération réussie: passes à poissons

    Coopération réussie: passes à poissons

    La première collaboration entre MEVA et l’entreprise autrichienne GLS s’inscrit sous le signe environnemental: deux nouvelles passes à poissons sur la Traun

Peau coffrante alkus
MEVA CADRE RIGIDE
... bien plus qu'un coffrage
  •  Langue

    Veuillez sélectionner un continent et un pays. Sélectionner une langue si nécessaire.

  •  Contact
  •  Recherche

  •  Newsletter

    Abonner notre newsletter mensuelle.