FAITS & DONNÉES

Reconstruction de ponts : travailler en toute sécurité

Projet : Renouvellement du viaduc de Münchholzhausen sur l’A45

Entreprise de construction : Adam Hörnig Baugesellschaft mbH & Co. KG

Systèmes MEVA : Tour d'étaiement Space, coffrage de voiles Mammut 350

Suivi de chantier : MEVA Schalungs-Systeme, filiale de Stuttgart

 
 
1
2
3
4
 

Projet

Renouvellement du viaduc de Münchholzhausen sur l’A45 avec la tour d’étaiement Space et le coffrage de voiles Mammut 350

Le viaduc de Münchholzhausen, long de 480 m, situé entre Wetzlar-Sud et Gießen-Lützellinden (Land de Hesse, Allemagne), est l’un des 22 viaducs de l’A45 qui vont être démolis et reconstruits. Le renouvellement de l’ouvrage datant de 1968 doit permettre de fluidifier le trafic de l’A45, importante voie de communication entre la Ruhr et l’agglomération de Francfort. Le viaduc sera reconstruit à peu de chose près au même endroit et comportera alors un mur antibruit de 4,50 m de haut.

Priorité absolue à la sécurité : tour d’étaiement Space fait office à la fois de coffrage et de plate-forme de travail
Lors de la reconstruction, les caissons en béton précontraint vont être remplacés par une structure en acier ; cette dernière sera supportée par des piles en béton armé pouvant atteindre jusqu’à 32 m de haut. Il s’agissait ici de trouver une alternative aux systèmes d’étaiement, d’échafaudage et de coffrage traditionnels, de trouver une solution économiquement rentable répondant au haut niveau de sécurité exigé sur le chantier. Avec peu d’éléments différents à mettre en œuvre, la tour d’étaiement Space offre l’étaiement nécessaire au coffrage tout en sécurisant les travaux de ferraillages et de bétonnage, et ce, même à plus de 35 m de haut.

Pas d’étaiement supplémentaire au niveau du sol
Comme la tour d’étaiement reprend l’ensemble des charges émanant du coffrage et du bétonnage, il n’est pas nécessaire d’installer un étaiement supplémentaire au niveau du sol. Pouvant s’effectuer à partir de plates-formes intermédiaires, la mise en place du coffrage de voiles Mammut 350 est rapide et facile à mettre en œuvre.

Des coffrages modulaires pour les piles
Les piles du viaduc mesurent 2,50 m sur le côté et se rétrécissent vers le haut, alors que l’about reste inchangé. Le rétrécissement des piles a été obtenu via une solution intelligente au niveau des angles et sans avoir à recourir à des coffrages spéciaux ou au sur-mesure.

Vitesse de bétonnage illimitée grâce à la résistance de 100 kN/m² à la pression du béton frais du coffrage Mammut 350
Pour le bétonnage des piles, le chantier peut se fier à la résistance à la pression du béton frais du coffrage Mammut 350. Jusqu’à une hauteur de remplissage de 4 m, le béton peut être coulé librement et sans avoir à tenir compte de la formulation du béton.

En toute sécurité, même en très grande hauteur
Quelle que soit sa hauteur, la tour d’étaiement doit sa stabilité aux dimensions généreuses de ses modules (4,80 x 4,80 m pour 300 cm de haut). Les modules s’assemblent au sol avant d’être superposés. Ici, la tour d’étaiement est formée de modules de 300 cm de haut, de rehausses de 50 et de 100 cm et dispose de plates-formes intermédiaires. La protection périphérique y est assurée par les grilles de protection MFS. Les ouvrages sont entièrement sécurisés, il n’est donc pas utile de recourir à des moyens de sécurité supplémentaires.