FAITS & DONNÉES

Pont à 4 voies avec piste cyclable et voie piétonne

Entreprise de construction : A-HÍD Építő Zrt. és TEGA-BAU Kft. Budapest, Hongrie

Systèmes MEVA utilisés : Coffrage de voiles Mammut, Plates-formes grimpantes KLK 230

Suivi de chantier : MEVA Zsalurendszerek Zrt. Budapest, Hongrie

 
 
Video
1
2
3
4
5
 

Projet

En avance sur le calendrier

Pont Békéscsaba : 10 jours de gagnés via la précision du calepinage

Dans le cadre du développement des réseaux de transports transeuropéens, un projet de la CE s’étendant sur une dizaine d’années, le maillage ferroviaire européen va être consolidé et élargi. La liaison ferroviaire Budapest-Bucarest reliant la capitale hongroise à la capitale roumaine fait partie de ces travaux de développement. À Békéscsaba, au sud-est de la Hongrie, un pont-route à 4 voies avec voies cyclable et piétonne va d’ici peu enjamber les 15 voies de la nouvelle ligne ferroviaire. La réalisation de ce pont à tablier orthotrope est soumise à de nombreuses prescriptions techniques et de prévention des risques. Le chantier fait l’objet de contrôles réguliers effectués par des inspecteurs du travail européens.

Un tablier orthotrope suspendu à des pylônes de 40 m de haut

Le tablier est suspendu via des câbles à des pylônes monolithiques de 40 m de haut. Les pylônes sont bétonnés comme suit à l’aide d’un coffrage grimpant : des rotations verticales de 8 m jusqu’au bord supérieur des poutres de liaison sur lesquelles repose le tablier, puis des rotations de 7,50 m pour atteindre une hauteur finale de 32 m. Le chantier fait ici appel au coffrage de voiles Mammut. Avec une résistance à la pression du béton frais de 97kN/m², ce coffrage autorise des hauteurs et des vitesses de bétonnage élevées. Pour résister aux efforts horizontaux, dus notamment au poids des trains de banches, aux travaux de ferraillage réalisés à partir de la plate-forme grimpante et à l’action du vent, la structure grimpante se devait non seulement d’être ultrarobuste, mais également déjà très largement éprouvée : la KLK 230 montre ici une nouvelle fois sa très grande robustesse.

Record : pylônes en 50 jours

Le calendrier prévoyait 60 jours pour ériger les 4 pylônes, mais 50 jours ont suffi. Grâce à notre bureau d’études de Budapest, tout se passa comme sur des roulettes : fiches de prévention des risques, fiches techniques, calepinage et mise en oeuvre des platesformes grimpantes, ferraillage, bétonnages...