FAITS & DONNÉES

Pont de la Mühlbach sur la LGV Nuremberg-Berlin

Projet : Pont de la Mühlbach sur la LGV Nuremberg-Berlin avec une portée de 175 m

Maître d'ouvrage : Deutsche Bahn AG

Entreprise de construction : Alpine Deutschland AG, filiale de Halle-Leipzig

Systèmes MEVA : Coffrage manuportable EcoAs, Coffrage de voiles Mammut, coffrage à poutrelles réalisé sur mesure, échafaudage grimpant KLK 230, tour d'étaiement MEP

Suivi de chantier : MEVA Schalungs-Systeme GmbH, filiale de Münich

 
 
1
2
3
4
5
 

Projet

Un seul jeu de coffrages pour toutes les sections de piles

Le pont de la vallée de Mühlbach est l’un des nombreux ouvrages à réaliser pour le nouveau tracé de la LGV Nuremberg-Berlin dans la région montagneuse et vallonnée de la Thuringe et de la Haute-Franconie. Les quatre piles de ce pont, y compris les fondations et les culées, ont été réalisées avec des coffrages MEVA.

Le pont a une portée de 175 m, la poutre-caisson mesure 14,30 m de large. Les fondations des piles ont été coffrées avec le coffrage manuportable EcoAs, les culées avec le coffrage de voile Mammut.

Pile à caisson avec rétrécissement vers le haut (70:1)
Au pied, les piles mesurent 6,50 de long et 3,50 m de large. La pile la plus haute mesure 17,90 m. Les piles sont dotées d'un caisson et, particularité de ce chantier, se rétrécissent vers le haut. Les angles, l'épaisseur des voiles et les renfoncements restent constants, seule la section de la pile diminue, se rétrécit vers le haut. En matière de coffrage, ce rétrécissement était un réel challenge. Pour solutionner ce problème, le chantier a fait  appel à un coffrage spécial, un coffrage à poutrelles et à un échafaudage grimpant KLK 230, facile à adapter au rétrécissement de la pile. Une solution économique : le coffrage des piles a été réalisé avec un seul jeu de coffrages. Les voiles des piles ont été bétonnés par rotation pouvant atteindre jusqu‘à 5 m de long.

Pile creuse et tête de pile
Les piles ont des paliers à l'intérieur. Le coffrage de ces paliers a été effectué à l'aide d'une tour d‘étaiement MEP positionnée à l‘intérieur de la pile ; la tour grimpait avec les voiles de la pile. La tour d‘étaiement a également servi à bétonner la tête de la pile, une tête en béton massif de 1,30 m d‘épaisseur.