FAITS & DONNÉES

Un coffrage architectural pour des parements impeccables

Projet : Maison individuelle à 5 niveaux en béton apparent noir, Saint-Gall (CH)

Entreprise de construction : Häusle & Koller AG, Gossau/CH

Système MEVA : Coffrage modulaire Mammut 350

Suivi du chantier : Marcel Ferrier (Dipl. Arch. BSA/SIA), MEVA Schalungs-Systeme, Seon/CH 

 
 
1
2
3
4
5
6
7
 

Projet

Coffrage de voiles modulaire Mammut 350 avec peau en polypropylène alkus

Depuis toujours, la Suisse réalise des ouvrages à l'architecture exigeante. Cette exigence est également valable pour les parements en béton. Exemple marquant : l'Ambassade de Suisse à Berlin, située en face de la chancellerie fédérale. Dans la lignée de cette tradition constructive, une maison individuelle remarquable en béton apparent noir vient de voir le jour à Saint-Gall (CH). Lors de la réalisation de cette maison aux formes elles aussi tout à fait exceptionnelles, le choix du coffrage nécessita une attention toute particulière.

La réalisation de ce projet hors du commun fut également un énorme challenge pour les différents acteurs du chantier – aussi bien pour le maître d'ouvrage, que pour les architectes, les entreprises de construction et les experts en coffrage de MEVA (Seon, CH). Pour créer cette maison en béton banché, l'architecte de renom Marcel Ferrier de Saint-Gall (architecte diplômé BSA/SIA) s'inspira d'une « cabane dans les arbres ». Les 5 étages s'élèvent à flanc de coteau pour atteindre la hauteur de la couronne du hêtre situé juste en deçà de la maison. Vue d'en bas, la maison donne ainsi l'impression d'être perchée dans les arbres.

Dès le début du projet, l'entreprise de construction « Häusle & Koller Hoch- und Tiefbau AG » de Gossau (CH), notamment l'équipe spécialisée en béton apparent, eut l'idée d'utiliser un coffrage modulaire spécial pour le chantier. Les professionnels de Häusle & Koller savaient que le coffrage Mammut 350 était à même de répondre aux exigences élevées des parements béton qui étaient à réaliser, c'est-à-dire de matérialiser harmonieusement les passages de tige, notamment aussi à la peau de coffrage alkus. Avec des hauteurs sous plafond entre 2,60 m et 3,30 m et l'obligation de réaliser des murs de 25 cm d'épaisseur sans avoir de joints horizontaux, il était d'emblée clair que le coffrage modulaire Mammut 350 serait ici indispensable : c'est le seul coffrage capable de coffrer les différentes hauteurs sous plafond de la maison sans utiliser la moindre rehausse.

En raison de la forme et des dimensions du bâtiment, le chantier s'orienta vers un coffrage grimpant permettant de réaliser des tronçons de voile à l'aide de rotations complètes préalablement préparées. Les dalles intermédiaires ont par la suite été fixées sur les murs de la façade à l'aide de coupleurs d'armatures. En procédant de la sorte, il a été possible d'éviter – selon les prescriptions de l'architecte – la matérialisation des joints au niveau des dalles intermédiaires sur la façade. Les murs ont été coulés par rotations de 12 à 14 m de long avec un béton noir, teinte retenue ici par le maître d'ouvrage. Le résultat obtenu grâce au coffrage de voiles Mammut 350 et à la peau coffrante alkus – des parements en béton réguliers de toute première qualité – a su convaincre aussi bien l'architecte que le maître d'ouvrage de la maison. Nul doute que l'entreprise Häusle & Koller réutilisera ces quelque 100 m² de coffrage Mammut 350 pour maîtriser l'aspect des bétons apparents sur ses chantiers à venir.