FAITS & DONNÉES

Bétonner sans joint en ciment Aalborg White : l'auvent de la gare routière de Mersebourg

Projet : Auvent de la gare routière de Mersebourg en ciment Aalborg White (béton apparent), sans aucun joint apparent

Architectes, conduite des travaux : Weiß/Schellenberg, Mersebourg

Entreprise de construction : Kramer GmbH + Co KG Mersebourg

Système MEVA : Peau en polypropylène alkus, coffrage spécial, béton apparent

Suivi de chantier : Steffen Klaus GmbH

 
 
1
2
3
4
5
 

Projet

Une dalle en béton de 760 m² sans joint apparent

La ville allemande de Mersebourg, située dans le sud de la Saxe-Anhalt près de la ville de Halle, disposera bientôt d’une gare routière ultra-moderne. Un auvent plat de 86 m de long et de 13 m de large, soutenu par des piliers en acier de 5,88 m de haut, protégera les utilisateurs de la gare contre les intempéries. L’auvent réalisé entièrement en béton armé prendra la forme d’un M (l'initiale de la ville de Mersebourg). Des éléments en verre viendront compléter la ligne courbe de l’auvent en béton. Le béton armé est réalisé en béton apparent blanc d’excellente qualité - impeccable et sans aucun joint.

L’appel d’offres
Le béton apparent est souvent utilisé pour des ouvrages architectoniques au design particulièrement inventif. L’appel d’offres de la ville prévoit de recourir à une peau coffrante d'un seul tenant : les peaux devront être aboutées par soudage sans joints apparents. La superficie de la dalle est de 760 m². L’appel d’offres, long de deux pages, définit le projet de façon très détaillée : il énumère non seulement les prescriptions spécifiques au projet, mais également les différentes prescriptions du bureau d’études. Quelques exemples : la peau coffrante ne doit subir aucun traitement initial et ne doit pas influer sur la teinte du parement. Les tâches de rouille, les salissures, les décolorations ne sont pas tolérées (voir tableau 3, annexe de la fiche technique de la Fédération allemande de l'industrie du béton). Les prescriptions de planéité sont formulées selon la norme DIN 18202, tableau 3, ligne 6 (échantillon témoin <10 mm sur 4 m) ; la peau coffrante doit répondre aux prescriptions suivantes :

  • ne pas être percée (aucun trou de perçage),
  • ne pas être trouée (aucun trou de clouage ou de vissage),
  • ni gonfler ni se déformer,
  • ne pas être rayée, éraflée
  • être propre, sans ciment résiduel.

Pas de peaux bois
Les peaux bois – peu importe le modèle ou le revêtement - ont été éliminées d'office. L'alkus est la seule peau coffrante, qui peut être soudée facilement, répondant parfaitement aux exigences mentionnées dans l’appel d’offres. Le soudage sur la longueur et la largeur de la peau, le décoffrage, le réemploi des peaux - des éléments dont il faut tenir compte pour la rentabilité du chantier – sont des prescriptions toutes récentes, du jamais vu en matière de sous-faces de dalles.

Fabrication sur mesure
Pour ce chantier, MEVA fit appel à un nouveau processus utilisant la peau en polypropylène alkus. Après avoir optimisé le plan de calepinage d’un point de vue géométrique, les peaux de 3,60 x 1,35 m complétées par des peaux de 1,35 x 1,35 se révélèrent être la combinaison idéale. Les peaux alkus, fabriquées sur mesure en usine, furent ensuite posées en rangées sur la structure du coffrage en respectant un joint continu de 2 mm.

Peaux fixées par en-dessous
Chaque peau alkus a été vissée, sans percer le moindre trou, par l’arrière du panneau en utilisant les douilles présentes sur les traverses. Pour ne pas compromettre la réussite du soudage, la surface des peaux devait être bien plane. Une tente mobile de 6 m de large a été installée afin d'éviter que les travaux de soudage ne soient interrompus par le mauvais temps. Un outil spécial, ayant largement facilité le travail du chantier en réalisant 900 mètres de joints continus à la régularité parfaite, a été développé tout spécialement pour maintenir et faire avancer l’extrudeur de soudage.

Piliers de soutènement avec gabarits
Pour les piliers de soutènement, des gabarits ont été créés puis ajustés sur place avec les peaux alkus – un véritable façonnage en filigrane. Une fois soudées, les peaux ont été poncées avec des fraiseuses à peinture puis lissées avec des outils spécifiques.

Nettoyeur rotatif, pas de décoffrant
Pour obtenir une sous-face de teinte homogène, la surface entière, y compris celle du coffrage de rive, a été égalisée et harmonisée à l'aide de nettoyeurs rotatifs équipés d'embouts spécifiques. Les éléments témoins réalisés avant le début du chantier ayant démontré que les résultats obtenus étaient meilleurs sans produit décoffrant, décision fut prise de renoncer entièrement à l’utilisation de produits décoffrants sur ce chantier.

Coffrages de rive
Le coffrage de rive d’une hauteur de 36 cm a été fabriqué à partir de peaux de 2 m ; les unités de coffrage obtenues ont 8 à 10 m de long et sont fixées par l’arrière sur des étais en bois. Les travaux de pose, de fixation, de soudure des coffrages de rives de dalle ont été réalisés en seulement 10 jours de travail. Les travaux de ferraillage de la première moitié de la dalle ont pu débuter en parallèle.

Inondation du coffrage
L’espace entre le coffrage de rive et le coffrage plancher est étanchéifié par une baguette triangulaire de 10 mm enfoncée dans un lit de silicone. Après les travaux de ferraillage, la surface a été nettoyée à grande eau pour éliminer poussières, particules de rouille et autres salissures. Cette eau a aussi été utilisée comme isolant thermique, pour protéger la peau coffrante et les joints de soudage, en empêchant la formation de fissures ou de tensions pouvant résulter d’une chute des températures en dessous de 0° C – cette technique n’aurait pas été possible avec d’autres matériaux. Les peaux ont été bordées tout le long de l’ouvrage par des panneaux en bois fixés en dehors sur l’échafaudage de l'ouvrage. Le bétonnage proprement dit a été effectué en une seule opération. L’eau a pour cela d'abord été évacuée, la surface de la peau nettoyée avec un nettoyeur haute pression, et ce, jusqu’à la fin des travaux de bétonnage.

Réutilisation des peaux
Une fois retirées de la structure, du châssis, les peaux en polypropylène alkus sont tronçonnées en éléments transportables, les trous de fixation sont réparés. Les peaux sont prêtes pour être utilisées sur d’autres chantiers.

10 années d’expérience avec la peau en polypropylène alkus
Cela fait maintenant plus de 10 ans que MEVA utilise la peau en polypropylène alkus 100 % sans bois. Durant ces dix années, MEVA a su acquérir de nouvelles techniques, un savoir-faire d'application mis au service de la réalisation d'ouvrages aux structures complexes. Le résultat de la toute dernière technique d'application est visible à Mersebourg en Allemagne : une sous-face de dalle homogène sans le moindre joint ni la moindre trace de jonction réalisée en ciment Aalborg white - une première en Allemagne jusqu’à ce jour.