FAITS & DONNÉES

Réaménagement de l'ESPE de la ville de Baden (Basse-Autriche)

Maître d'ouvrage : Bundesimmobiliengesellschaft mbH, Vienne, Autriche

Architecture & Visualisation : Marte.Marte Architekten ZT GmbH, Weiler, Autriche

Entreprise de construction : Bauunternehmung Granit Gesellschaft mbH, Graz, Autriche

Systèmes MEVA : Coffrage de voiles Mammut 350 doublé de peaux de coffrage en polypropylène alkus AL 20, Tour d'étaiement MEP, Poutrelles H20 MEVA, Étais obliques Triplex

Suivi du chantier : MEVA Schalungs-Systeme Haiterbach (Allemagne) et Pfaffstätten (Autriche)

 

PROJET

Un béton apparent haut de gamme

De nouveaux locaux pour l'ESPE de Baden en Basse-Autriche

L'École supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE) de la ville autrichienne de Baden près de Vienne va être restaurée et dotée de trois nouveaux bâtiments s'organisant autour de l'existant selon les plans du cabinet Marte.Marte. L'ancien bâtiment sera démoli. Un nouveau campus y sera érigé. Ce dernier s'organisera autour de trois nouveaux bâtiments : le bâtiment de l'ESPE, le plus grand sur quatre étages, un bâtiment séparé sur 2 étages pour l'école primaire dite d'entraînement, le troisième bâtiment sera occupé par le restaurant universitaire.

D'abord le bétonnage témoin

Plus les prescriptions en matière de béton apparent sont élevées, plus il devient nécessaire de réaliser des éléments témoins pour tester les interactions entre la peau coffrante, le béton utilisé (formulation, type), le temps de prise du béton, la météo, la mise en place du coffrage, le coulage et la vibration. De petits ajustements – changer la formulation du béton ou la méthode de vibration – suffisent parfois à atteindre la qualité attendue. Comme cela a été le cas sur ce chantier, où quelques petites modifications ont suffi à parfaire le résultat.

Les éléments témoin coulés sur le chantier ont bien vite montré que les panneaux bois bakelisé utilisés traditionnellement pour le coffrage ne permettraient pas d'obtenir la qualité d'aspect spécifiée pour les parements. Ces peaux ne sont pas à fleur avec le cadre, elles gonflent et se déforment. Et cela laisse des traces sur le béton, des traces inacceptables pour la qualité de parement attendue sur ce chantier.

La peau en polypropylène alkus, présente de série sur l'ensemble des coffrages modulaires MEVA, est à fleur avec le cadre et obtient, même après de nombreux réemplois, des parements de qualité. C'est ce qui a su convaincre les architectes et les maîtres d'ouvrage autrichiens. Le plan du coffrage ayant vite fait l'unanimité, il a été à peine modifié, le chantier a pu être mis en route rapidement selon les étapes du plan d‘exécution des travaux.

Les prescriptions en matière de parement ont ici aussi été entièrement satisfaites, notamment grâce aux caractéristiques techniques de l'alkus : l'alkus ne se déforme pas, n'absorbe pas l'humidité, elle est à fleur avec son cadre. Elle est non absorbante et réalise du premier au dernier bétonnage, même en utilisant très peu de décoffrant, des parements de qualité avec un faible degré de bullage.

Mais la qualité du parement ne dépend pas seulement du choix de la peau coffrante. La préparation et la mise en oeuvre du coffrage ont également une influence sur la qualité du béton, par ex. le nettoyage du coffrage et le rebouchage des trous de clouage (kit de réparation) à même le chantier. Voir article spécialisé du Coffrage le Magazine XII/2015. Si vous ne disposez pas de ce numéro, vous pouvez le commander via infomanagement@meva.de.

La prescription « Béton apparent »

Les prescriptions étaient les suivantes : des joints symétriques de 250 x 250 cm et une disposition symétrique des trous de banches, une planéité presque parfaite sans la marque du cadre. Le bétonnage a été réalisé avec un béton autoplaçant coulé via des manchons de bétonnage.

La solution utilisée

Le coffrage de voiles Mammut 350 a été doublé d'une peau en polypropylène alkus de 20 mm d'épaisseur. Cette peau a ensuite été fixée par l'arrière avec des vis de 40 mm. Une opération facile à réaliser avec l'alkus. Résultat : une surface sans joint, des cadres qui ne laissent aucune marque visible sur le béton. Comme les passages de tige du coffrage Mammut 350 sont disposés de façon symétrique, les coffrages ont pu être serrés normalement. Les charges ont été reprises via les rails d'alignement. Ces derniers ont assuré la stabilité et la résistance du coffrage lors du coulage de ces voiles hauts de 6 m.

Tours d'étaiement MEP

Pour reprendre les charges importantes libérées lors du bétonnage de ces voiles de grande hauteur, le système d'étaiement réalisé à partir des tours d'étaiement MEP a été renforcé par l'ajout de poutrelles supplémentaires sous le voile à couler. En raison de l'importance des charges, l'écart entre les poutrelles ne devait ici pas dépasser 50 cm.

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise Granit réalise des parements en béton aux géométries exceptionnelles. Voir le chantier de l'Université des sciences économiques de Vienne, sujet traité dans un numéro précédent. Si vous n'êtes pas en possession de ce numéro, contactez-nous par mail via infomanagement@meva.de et nous vous le ferons parvenir par mail ou par voie postale.