FAITS & DONNÉES

Clinique Heinrich-Braun de Zwickau en parement courant, classe SB3

Projet : Clinique Heinrich-Braun de Zwickau, parements courants (SB3)

Maître d'ouvrage : Clinique Heinrich-Braun, Zwickau (Saxe)

Architectes, conduite des travaux : ABOA Aufbauostarchitekten

Entreprise de construction : Vogtländische Straßen-, Tief- & Rohrleitungsbau GmbH, Rodewisch (Vogtland)

Systèmes MEVA : Coffrage de voiles Mammut 350, coffrage de dalles MevaFlex, tour d'étaiement MEP, plate-forme de travail pliable KAB 190, MEVA FormSet

Suivi de chantier : MEVA Allemagne, filiale de Dresden

 
 
1
2
3
4
5
6
 

PROJET

La peau en polypropylène alkus remporte un nouveau succès avec le coffrage de voiles Mammut 350

Une qualité de parement irréprochable avec du matériel de location MEVA

Pour répondre aux prescriptions du chantier, la plupart des parements intérieurs du bâtiment, une structure de 30 x 25 m sur quatre étages, devait être réalisée en parement courant (classe SB3). L'appel d'offre stipulait : 700 m², murs en béton armé, coffrages plans munis de peaux coffrantes non absorbantes avec jonctions régulières. Le reste des parements, environ 2000 m², devait être réalisé en parement ordinaire (SB2) de nature identique. Pour les parements courants et soignés (SB3 et SB4), il est primordial de savoir comment l'aspect de surface des parements va être maîtrisé sur toute la durée du chantier, et ce, quelles que soient les conditions météorologiques. L'entreprise de construction VSTR dispose d'un grand savoir-faire pour l'exécution d'ouvrages de génie civil en béton apparent, notamment dans la mise en œuvre des planches de coffrage lors de la réalisation de ponts et de murs de soutènement. L'entreprise VSTR est également expérimentée dans les parements de la construction de grande hauteur, mais les prescriptions de la clinique de Zwickau, et les solutions utilisées, différaient grandement de celles réalisées jusqu'à présent. En étudiant la fiche technique relative au béton apparent, fiche émise par la Fédération allemande des professionnels du béton et de la construction et par la Fédération allemande de l'industrie du ciment, la différence avec les techniques utilisées jusqu'ici dans le bâtiment devint évidente ; et il fut clair que les peaux en contreplaqué usuelles – ou recouvertes d'une matrice en plastique – ne pourraient répondre aux prescriptions qu'à l'état neuf.

La proposition élaborée par MEVA a trouvé l'approbation des décideurs, notamment grâce à l'étude détaillée des solutions à mettre en place. Le coffrage de voiles Mammut 350 issu du parc locatif de MEVA, équipé en série de la peau coffrante en polypropylène alkus, se révéla être une solution intéressante non seulement d'un point de vue technique, mais également en matière de coûts. La maîtrise de l'aspect des parements fut l'autre élément décisif. Pour respecter les prescriptions de la fiche technique « Béton apparent » et les prescriptions en matière de planéité et de qualité des parements sur toute la durée du chantier, l'offre soumise par MEVA incluait également la préparation des quelque 210 m² de coffrage de voiles Mammut 350.

Pour obtenir la qualité attendue en matière de parement courant, la préparation de la peau en polypropylène alkus et l'affleurage de la peau au cadre devaient obligatoirement être réalisés chez MEVA. Un accord standardisé a donc été conclu entre MEVA et VSTR en vue d'encadrer la livraison et la réalisation des parements courants (classe SB3).

Une préparation bénéfique
Le bâtiment n'ayant pas de sous-sol, les travaux ont débuté par la réalisation du radier général. Les travaux de coffrage à proprement dit commencèrent plus tard, dès que les différentes mesures préconisées par MEVA avaient été mises en place : pose d'un ruban molleton sur toute la périphérie du cadre, nettoyage de la peau alkus à l'aide d'un nettoyeur haute pression, application selon les consignes du produit décoffrant FT 8 en couche minces et régulières, utilisation de cônes doté d'un joint. Le décoffrage tant attendu des premiers parements en béton confirma que la solution retenue était la bonne. Le coffrage Mammut 350 avec la peau préparée en polypropylène alkus a permis d'obtenir la qualité d'aspect spécifiée pour les parements (classe SB3), de façon constante et sans la moindre déviation de teinte ou le moindre décalage ; et même lors de la mise en œuvre de la toute dernière rotation. Les autres coffrages Mammut 350, c'est-à-dire ceux qui n'ont pas été préparés par MEVA, ont servis pour le bétonnage des parements ordinaires (classe SB2).

Circonspection, habilité et soin : les clés du succès
Pour atteindre le résultat escompté, le chef du chantier Stefan Fischer, le contremaître Jürgen Ballauf, tout comme l'ensemble de l'équipe du chantier, ont travaillé avec le plus grand soin en respectant les différents processus de mise en œuvre, et ce, sans jamais perdre de vue la qualité des parements et en travaillant en étroite collaboration avec MEVA.

Un concept mûrement réfléchi
Les étages supérieurs de 20 x 20 m sont désaxés de 5,50 m et présentent un porte-à-faux de 2,0 m. Pour soutenir la dalle située en porte-à-faux, le chantier a fait appel à la tour d'étaiement MEP composée d'étais tubulaires et de cadres de renforcement. Le système de fixation rapide a été utilisé pour raccorder les cadres aux étais. L'utilisation, dans un deuxième temps, de la méthode MEVA-Flex a permis de procéder rapidement au coffrage et au bétonnage de la dalle de 30 cm située au-dessus du rez-de-chaussée. Toutes les autres dalles ont été réalisées à l'aide d'éléments préfabriqués. Grâce au coffrage de grande dimension Mammut 350 et à une hauteur sous-plafond moindre des étages supérieurs (plus que 3,30 m), il n'a plus été nécessaire de recourir à la compensation horizontale, utilisée préalablement sur le rez-de-chaussée haut lui de 3,85 m. Pour sécuriser les travaux réalisés en rive de dalle, le chantier a fait appel à la plate-forme de travail pliable KAB 190. Large de 1,90 m, celle-ci facilite le travail en offrant un espace de travail à la fois confortable et sécurisé. Repliable, la plate-forme de travail KAB 190 est également peu encombrante, donc économique en matière de transport. Une fois sur le chantier, il suffit simplement de la déplier pour pouvoir l'utiliser. Cette plate-forme est équipée d'un platelage et d'un garde-corps. Ce concept bien pensé a également largement contribué au respect du calendrier des travaux.

« Je suis fier du travail de mon équipe. Avec une motivation sans faille et la volonté de faire de la qualité, il est possible de parvenir à ce type de résultat », ajoute Stefan Fischer, l'ingénieur chargé du chantier. « Il faut évidemment aussi utiliser le bon coffrage et bénéficier du savoir-faire d'un partenaire compétent en coffrage. »

Parements en béton avec un coffrage de location MEVA : clarté, sécurité et conseils

La peau en polypropylène alkus, et ses nombreuses propriétés, permettent de réaliser un béton apparent à l'esthétique parfaite également en utilisant des coffrages modulaires d'occasion issus du parc locatif MEVA. Pour les parements de qualité supérieure (classes SB3 et SB4), MEVA fournit à ses clients toutes les informations nécessaires à la réussite de l'ouvrage. Par exemple : comment procéder pour les joints et les jonctions, comment reboucher les trous de la peau coffrante directement sur le chantier, des recommandations relatives au produit décoffrant, quand et comment nettoyer les peaux alkus, etc.