FAITS & DONNÉES

La plus grande centrale hydroélectrique d‘Europe

Projet : Barrage hydroélectrique avec centrale d'accumulation par pompage souterrain

Maître d’ouvrage : Kraftwerke Linth-Limmern AG

Groupement d’entreprises : Marti AG, Kraftwerke Linth-Limmern AG, Axpo AG

Systèmes MEVA : Coffrage de voiles Mammut 350, ferme de butonnage STB 450, plate-forme grimpante KLK 230, coffrage de poteaux Circo

Suivi de chantier : MEVA Schalungs-Systeme, Seon (Suisse) et Haiterbach (Allemagne)

 
 
1
2
3
4
 

PROJET

L'énergie alpine, une énergie d'avenir

Le chantier de la plus grande centrale hydroélectrique d'Europe est en cours de réalisation en Suisse dans les hautes montagnes du canton de Glaris. Le projet d‘une centrale hydroélectrique d‘accumulation par pompage souterraine, refoulant l‘eau du Limmernsee vers le Muttsee situé 600 m plus haut, porte le nom de « Linthal 2015 ». La production d‘électricité de la centrale Linth-Limmern passera ainsi de 480 à 1480 MW. La durée du chantier est estimée à sept ans.

Grâce au nouveau barrage du Muttsee, qui sera long de 1000 m, la capacité de stockage passera de 9 à 25 millions de m³. Le lac, situé habituellement à une altitude de 2446 m, sera alors à une altitude de 2474 m. Une centrale souterraine pour les turbines et les transformateurs verra le jour au pied de l’actuel barrage du Limmernsee.

Un challenge technique et logistique exceptionnel
Ce projet est un véritable challenge technique et logistique pour les entreprises participantes, donc également pour les ingénieurs MEVA. Le temps presse, les premières neiges s’annonçant déjà. Les lieux sont très exigus. Le transport du matériel du camp de base situé à 800 m d’altitude vers les chantiers situés à 1700 et 2500 m d’altitude n’est pas une tâche facile. Le matériel est d’abord pris en charge par un téléphérique de chantier, puis par un funiculaire à crémaillère – pour traverser la galerie d’accès et arriver à la centrale souterraine – puis un autre téléphérique de chantier prend le relais jusqu'au Muttsee. 

Mammut 350 et ferme de butonnage STB 450
La galerie d’amenée et de refoulement d’eau est déjà en cours de bétonnage au Muttsee. Les murs de 12 m de haut sont réalisés avec le coffrage industriel Mammut 350 et les fermes de butonnage STB 450. Les pressions de bétonnage étant élevées, les coffrages ont été mis en place à l’aide d’un ancrage spécifique (sans étais). Les blocs de la salle des machines – 156 m de long, 30 m de large et 53 m de haut – sont actuellement en cours de réalisation dans la centrale souterraine. 

Les possibilités de stockage limitées aux abords du chantier, notamment pour les travaux souterrains, les niveaux de pression du béton, le déplacement des coffrages ont nécessité une étude complète et approfondie.


 
 

Galerie d'amenée et de refoulement du Muttsee

Le chantier de la plus grande centrale hydroélectrique souterraine de pompage-turbinage suisse, également l'une des plus grandes d’Europe, baptisé « Linthal 2015 » est actuellement en cours de réalisation dans les Alpes suisses. Une fois achevée, l’eau du Limmernsee sera refoulée vers le Muttsee situé 600 m plus haut, puis relâchée pour produire de l’électricité. Nous avions déjà traité cette tranche de travaux dans un article précédent. Les travaux des galeries d’amenée et de refoulement d’eau se poursuivent : elles sont actuellement en cours d’aménagement. Les photos montrent la 2e rotation effectuée sur la galerie d'amenée et de refoulement du Muttsee. Des voiles une face (jusqu'à 11,25 m de haut) et deux faces (jusqu’à 12,75 m de haut) ont été réalisés lors de la 1re rotation. Pendant le bétonnage, les fermes de butonnage STB 450, avec rehausses de 1,50 m, et le coffrage de voiles Mammut 350 ont été soumis à des pressions de béton très élevées.

Plate-forme grimpante KLK 230 et coffrage de voiles Mammut 350
Les plates-formes grimpantes KLK 230, utilisées pour la 2e rotation, ont d'abord été fixées sur l'ouvrage à 2,50 m de haut. Le coffrage de voiles Mammut 350 de 7 m de haut a ensuite été installé sur ces plates-formes. L'installation des plates-formes KLK 230 n'a pas été chose facile à cause des nombreuses courbures et ellipses. Pour dessiner les courbes, des inserts bois ont été utilisés au niveau du coffrage de voiles. Le chantier a pour cela aussi fait appel au coffrage circulaire Circo d'un rayon de 1 m. Les poutres situées entre les voiles et les piles ont elles aussi été réalisées avec le coffrage industriel Mammut 350. Les possibilités de stockage limitées sur le chantier, les pressions extrêmes exercées sur les coffrages, la manutention des coffrages ont ici fait l’objet d’une étude préalable détaillée.