FAITS & DONNÉES

Hôtel de ville de Gilching

Projet : Hôtel de ville de Gilching (Bavière) avec murs en béton apparent (SB3)

Maître d’ouvrage : Commune de Gilching, Bavière 
Architectes : Prof. Horst Teppert, Teppert Architekten GmbH, Munich ; Ing. Sandra Baur, mrb architekten GmbH, Munich 
Entreprise de construction : Kreuzer GmbH & Co. KG, Bad Wörishofen (Bavière).

Système MEVA : Coffrage de voiles Mammut 350, préalablement préparé, kit de réparation alkus

Étude et suivi du chantier : MEVA Schalungs- Systeme, filiale de Munich

 
 
1
2
3
 

Projet

Coffrage de location et béton apparent font-ils bon ménage ?

L’entreprise Kreuzer montre que oui...

Le chantier préconisait un béton apparent courant (SB3). Après réception des premiers murs, la qualité se révèle être équivalente à celle d’un parement soigné (SB4). Ce résultat a été obtenu grâce au coffrage de location Mammut MEVA, un coffrage préalablement pré paré afin de répondre aux prescriptions du chantier.

Le nouvel hôtel de ville de Gilching, commune située en Bavière non loin de Munich, adopte une forme en L et compte jusqu’à 3 étages et un sous-sol. Environ 50 % des 2000 m² de murs sont réalisés en béton apparent courant (SB3). Convaincu par le résultat des bétonnages témoins, l’architecte se tourna vers le coffrage Mammut 350. MEVA fut chargée par l’entreprise Kreuzer de préparer préalablement le coffrage en vue de son emploi sur le chantier. Les murs de 3,50 m de haut sont bétonnés sans aucune rehausse avec un coffrage de grande dimension (3,50 x 2,50 m) pour ne pas perdre de temps. Quant au mur de 4,35 m de haut, il est réalisé à l’aide d’une seule rehausse.

Pour répondre aux prescriptions des parements en béton courant (SB3), le coffrage de location est toujours préparé préalablement chez MEVA. Mais cela ne suffit pas toujours pour obtenir de bons résultats : il faut aussi savoir manipuler le coffrage avec dextérité et prendre les bonnes précautions, comme cela fut le cas sur le chantier de Gilching. 

D’abord le bétonnage témoin
Pour les parements fins, il convient de réaliser des éléments témoins dans les conditions du chantier afin de tester les différentes interactions entre peau coffrante, béton (formulation, type de béton utilisé), prise du béton, conditions climatiques, mise en œuvre du coffrage, bétonnage et vibration. De tout petits ajustements suffisent parfois – modifier la formulation du béton ou la façon de vibrer – à parfaire le résultat.

La stabilité du coffrage Une donnée primordiale pour les nombreux décrochés, les nombreuses jonctions de voiles qui sont à réaliser sur ce chantier. Pour résister à la pression du béton lors du coulage, l’assemblage des panneaux se doit d’être robuste et ne présenter aucun décalage. Si tel n’est pas le cas, il est possible que des tâches apparaissent à la surface du parement.

Éviter l’apparition de tâches au niveau des joints, des passages de tige et des angles
Pour parvenir à des joints, des angles et des pourtours de passages de tige propres, il est recommandé : 

  • d’apposer un joint mousse pour parfaire l’étanchéité des panneaux et éviter les fuites de laitance au niveau des joints. Lorsque les joints sont modifiés suite à la pression exercée par le béton, le joint mousse s’adapte en se dilatant.
  • de poser une rondelle en mousse sur les douilles filetées pour éviter la laitance autour des passages de tige.
  • d’utiliser des profils triangulaires pour les angles situés aux abouts de voiles.

Le coulage du béton
Le béton est coulé couche par couche. La hauteur de chute du béton ne doit pas excéder 1,50 m ; le cas contraire, les constituants du béton peuvent se délier et l’homogénéité du béton sera mise à mal. Mieux vaut donc opter pour un mode de coulage adapté et éviter ainsi cet effet indésirable.

La vibration du béton
La vibration prévient le bullage, mais aussi la corrosion du béton armé en favorisant l’enrobage des armatures. Comment bien vibrer le béton ? Voir notre hors-série de janvier 2014. Si vous n’avez pas reçu ce numéro, veuillez contacter infomanagement.fr et nous vous le ferons parvenir par voie postale.

Toujours bien nettoyer les coffrages
Et ce, après chaque bétonnage, avec des nettoyeurs haute pression ou des nettoyeurs rotatifs, comme cela est le cas sur le chantier de l’hôtel de ville de Gilching. Car le béton résiduel sur la peau laisse des traces à la surface du béton. Après avoir bien nettoyé la peau coffrante, la traiter avec un décoffrant afin de réduire l’adhérence du béton lors du bétonnage suivant.

Une réparation en direct
Grâce au kit de réparation alkus, trous de clouage et rayures sont réparables directement sur le chantier. Ainsi chaque parement béton devient une réussite – même les bétons apparents réalisés avec du coffrage de location MEVA (ou tout autre coffrage équipé d’une peau adéquate). L’hôtel de ville de Gilching en est la preuve.

« Je suis très satisfait de la préparation préalable du coffrage Mammut 350 »
explique Marko Žugec, fondé de pouvoir de l’entreprise Tehmont Gradnja en charge de la réalisation du gros œuvre. Il est ravi que la peau alkus puisse être nettoyée et réparée directement sur le chantier, et qu’il dispose, avec le coffrage de voiles Mammut 350, de toutes les largeurs de panneaux nécessaires pour coffrer les nombreuses liaisons entre les murs et parties de murs ; des murs avec bien souvent des épaisseurs différentes.

Contact

MEVA Contact

Chantiers de référence

MEVA références

SERVICES